mercredi 30 décembre 2009

Fête de fin d'année

Je vous souhaite une bonne fin d'année 2009 et un début d'année 2010 plein de bonnes surprises. Merci à Margerin pour sa participation.

jeudi 24 décembre 2009

mercredi 23 décembre 2009

Betty for ever

Un sapin couvert de boules dorées, un bonnet rouge avec un peu de fourrure blanche. Un rien suffit à planter un décor. Pour la babe de Noël, Betty Page s'impose comme une évidence...


Joyeux Noël à tous !

mardi 22 décembre 2009

Demain peut-être

Histoire de pas rester que sur des vieilleries. La légende ne dit pas où l'on pose les décalcos de pin-up...


lundi 21 décembre 2009

Denis SIRE





Quelques productions de Denis SIRE, que l'on peut retrouver sur son blog.


Il y a toujours une histoire qui dort dans les dessins de Denis SIRE : l'oblique d'un regard, la position en retrait d'une Belledone qui dévoile un galbe de cuisse affolant, la perspective d'une piste au moment du départ...

dimanche 20 décembre 2009

La belle du jour

Elle aurait pu jouer l'héroïne de "Tunnel of Love", 'tit bijou de film anglais avec un motard en Norton et une blonde croquante. Elle reste anonyme sur la photo, avec comme seuls indices une plaque minéralogique anglaise et une rue britannique dans les 60'.
Et c'est bien comme ça.

vendredi 18 décembre 2009

Un peu froissée

Un Panhead modèle 1952 qui a eu du mal à freiner et v'là de la tôle froissée à l'avant. Juste l'occasion de voir un beau modèle avec les accessoires qu'il faut, les sacoches (Buco ?) et le windshield. A remarquer les turn-lights, de chaque côté de la fourche télescopique, qui étaient une option à l'époque et que l'on trouve dès 1951 dans les catalogues.
That's all folks...


jeudi 17 décembre 2009

PUB

J'vous l'avais dit. J'aime les motos qui voyagent.

La sortie du vendredi soir

Trouvées sur un blog ami (ce doit être Southsider que je recommande), quelques photos d'une sortie RTT, avec prolongement dans la nuit et rugissement des twins.

La bière était plus chaude que la serveuse à moustaches et les bécanes sont restées un moment sous la pluie. Il a fallu enfiler les blousons et zipper jusqu'au col avant de rentrer dans la nuit urbaine. Juste un bout de route ensemble jusqu'à la zone des cinés et tourner derrière le Tommy's pour filer jusqu'au lit.
Pas eu le temps de finir la discussion avec Paulo qui racontait un moment de Rock and Roll avec la frangine de Pete, loupé le commentaire sur la TSS du Minou par Piero, faudra voir à mieux caler les repères du trafic pour suivre ça de près. A trop embrasser on se finit à la main gauche, se recentrer, se recentrer.







mardi 15 décembre 2009

Persian red


J'ai passé des heures à chercher le coloris PERSIAN RED. Pour mon panhead de 1952.
Une couleur qui n'a existé que durant deux années, coincée entre le Brilliant Black, le Rio Blue, le Tropical Green et le Police Silver (Police bikes only).
J'ai bidouillé dans des références de peinture au plomb qui ne se faisaient plus, dans des correspondances qui ne fonctionnaient pas. J'ai téléphoné en Suisse et écrit sur des forums interactifs.
Pour finalement choisir un Scarlett Red de chez Harley, le plus proche du Persian Red.

Alors aujourd'hui, comme un exorcisme laïque, je tenais à coincer cette sacrée couleur dans un post dédié, pour que le Persian Red comprenne bien que je n'en ai pas fini par elle, que j'ai repéré où elle se cachait, et que j'attends patiemment une fenêtre de tir pour mettre à plat sa composition moléculaire, comme un ADN qui trahit le voleur de rêve.


Accessoires







J'aime bien les témoignages de l'effort.
L'adaptation aux grands froids, la protection contre le vent, la pluie, tout ça fournit prétexte à s'habiller d'accessoires qu'on va user et déformer à notre silhouette, nos habitudes, notre style.

Restent, après toutes ces histoires qu'on trimbale ici et là, les chaussures qu'on a usées, les gants qui ont serré les poignées de gaz pendant des heures, les cuirs déformés par les poitrines des motards, les lunettes qui avaient tendance à peser lourd sur l'arête du nez, les casques écaillés, tout ce qui habille en fait une histoire de ces imprévus de rencontres et de hasard, jetés comme des coups de dé sur les routes.


Superbes

La Belle du jour.

lundi 14 décembre 2009

Au bout du quai

J'aime bien les photos de motos chargées comme des mulets.
D'abord la contrainte : caser le plus d'affaires possible, avec un équilibre entre nécessité et confort.
Ensuite l'ingéniosité : trouver l'espace qui accueillera la 'tite bouteille d'eau, le bidon d'huile si possible hermétique.
Enfin la liberté : juste se demande où aller et suivre des yeux la ligne d'horizon.

Sortie de crise

Juste un Knucklehead avec ses accessoires aftermarked.



samedi 12 décembre 2009

Le motard aux lunettes rouges


Hubert traverse le monde sur son side OURAL (l'an passé c'était un side BMW) et poste régulièrement sur son site.
Aujourd'hui, il est en MONGOLIE, et roule par des températures de -45°. Si vous voulez le suivre dans cette "aventure humaine" extraordinaire, il suffit de cliquer sur le lien et de vous envoler au pays de GHENGIS KHAN, dernière étape du globe trotter fou.



mercredi 9 décembre 2009

Mauvais garçon

Salon de YOKOHAMA - Japon 2009

lundi 7 décembre 2009

Belle du jour

Pub Harley pour dames

Nico, photographe












Nico a 30 ans. Il est photographe et organiste. Suisse par défaut. Et motard aussi.
Ses photographies sont nettes, lisses, comme rincées d'une pluie de studio où la lumière emballe de couleurs les courbes d'une aile de Chevy, où le détail d'un carburateur révèle une esthétique moderne d'aluminium oxydé.
Ses lignes de fuite allongent l'espace jusqu'au rêve. Les personnages qui croisent ces vues entrent dans le cadre un verre à la main et chuchotent des noms de filles qu'on ne voit nulle part, tout occupées qu'elles sont à chercher le nom des moteurs qui prennent la pose à leur place. Puis elles traversent le miroir en glissant sur le reflet d'un chrome et appuient silencieusement sur notre épaule la paume de leur main, comme pour nous consoler de tous ces jouets perdus qu'il a su découvrir.



Nico

Belle du jour

Couples d'enfer





Quelques portraits de couples sur des motos.
C'est bien pour les amoureux en fait, les motos. On se tient l'un contre l'autre (l'un derrière l'autre plus justement), tenus bien serrés et ça favorise le contact des corps. A frisson égal, la charge est mieux répartie, on atteint une forme d'équilibre de la peur qui va bien au couple, avec les habits qui vont avec, la casquette de capitaine avec les pins', et les bottes à boucle argentée qui dépassent des jeans à revers.

Mais le fin du fin, le piège à sensations érotiques le plus glamour, c'est le buddy seat 1 place et demi.
Pas tout à fait comme deux vraies places, et un peu trop grand pour le seul pilote qui s'y retrouve débarqué comme sur une île, solitaire et un peu ridicule de tout cet espace réservé à l'absente.



samedi 5 décembre 2009